< Retour à la liste des fiches

Fiche de résumé-synthèse :
L'organisation génitale infantile (1923)

 

Extrait :

Il s’agit d’un ajout à la théorie de la sexualité, qui consiste en une description plus précise de la phase phallique du développement psychosexuel de l’enfant, et qui se caractérise par le « primat du phallus » (p.114). Freud admet que la psychanalyse est parvenue à une connaissance de cette organisation phallique que chez le petit garçon, tandis que chez la fillette, rien d’équivalent n’a pu être mis à jour de manière satisfaisante.
Lorsqu’il en vient à accorder un intérêt tout spécial au pénis, le petit garçon découvre aussi l’absence de celui-ci chez les petites filles. Il commence par nier le manque de pénis : la fillette en a un encore petit (le clitoris joue ce rôle), mais il va grandir un jour. Ou bien alors c’est que la fillette en a eu un, comme tout le monde, mais elle a été châtrée pour être punie, car elle a commis un acte répréhensible. « L’absence de pénis est la conséquence de la castration comme punition » (p.116), mais pour l’enfant, seules quelques filles ont pu être ainsi punies, celles qui ont mal agi. Sa mère, par exemple, conserve longtemps dans son fantasme un pénis. Lorsqu’il comprend, un peu plus tard, que seules les femmes peuvent avoir un enfant, ils admettent alors l’absence de pénis chez toutes les femmes, et échafaudent des théories d’échange du pénis contre un enfant.

 

Nombre de pages : 2

Prix : 1,96 €


© Bertrand Duccini, 2010 - contact@bibliopsy.org